Chatterie des Douceurs de Perse :

Chatterie des Douceurs de Perse :

La santé :


Le syndrome vestibulaire central (s.v.i.) :

Le syndrome vestibulaire central :

Définition d'idiopathique : se dit d'une maladie ou d'un symptôme dont la cause est inconnue.

Définition de syndrome vestibulaire central : c’est une pathologie de l’oreille interne où siège l’organe de l’équilibre et qui survient brutalement. Les causes peuvent être les suivantes : des infections du conduit auriculaire externe qui, non soignées, se propagent dans l’oreille moyenne et l’oreille interne, ou des formes virales, des traumatismes et des tumeurs. Le chat incline la tête du côté où il souffre, son corps est tourné et les yeux sont soumis à des mouvements rapides involontaires rotatoires ou verticaux (nystagmus oculaire). La résolution du problème dépend de la cause et de la rapidité d'intervention (source wamiz)

Le syndrome vestibulaire

Lorsqu' un chien âgé penche soudainement la tête d'un côté et qu'il a des problèmes d'équilibre, on pense tout de suite qu'il s'agit d'une attaque cérébrale (apoplexie) et le chien est alors endormi. Une vraie attaque (l'hémorragie ou l'attaque cérébrale) n'existe pratiquement pas chez les chiens. Il s'agit alors plutôt du Syndrome vestibulaire qui apparaît de préférence chez les vieux chiens. 
Le syndrome vestibulaire idiopathique (s.v.i.) est un trouble de l'appareil vestibulaire, qui est l'organe de l'équilibre et qui est situé dans l'oreille moyenne. Cet organe maintient l'équilibre en coordonnant les mouvements de la tête avec ceux des yeux, du tronc et des membres. Si l'organe fonctionne mal, le patient penche la tête d'un côté et montre une posture anormale de son corps, il perd l'équilibre, il a des mouvements oculaires anormaux et son corps cherche à compenser. La perte d'équilibre et les étourdissements peuvent provoquer des vomissements, car le patient est nauséeux, comme s'il avait le mal de mer. 
Le syndrome vestibulaire a plusieurs causes. La dégénérescence de certains organes du corps, l'inflammation, le cancer, les traumatismes et les poisons figurent parmi les causes connues. Souvent, la maladie peut être causée par une inflammation des organes de l'équilibre à la suite d'une otite. Toutefois, dans certains cas, la cause est inconnue. On appelle alors la maladie "syndrome vestibulaire idiopathique" (le mot "idiopathique" veut dire que l'origine de la maladie est inconnue).
Quand le s.v.i. touche un chien d'âge moyen ou plus vieux, ce qui est souvent le cas, on l'appelle "syndrome vestibulaire idiopathique du chien âgé". Le s.v.i. peut aussi toucher les chats de n'importe quel âge et il se manifeste le plus souvent l'été et au début de l'automne (75 % 100 des cas se déclarent entre juin et septembre).
En général, le s.v.i. survient subitement et entraîne la débilité du patient. L'animal perd l'équilibre, il est désorienté, titube, penche la tête de façon marquée mais à différents degrés et il a généralement des mouvements oculaires rapides et involontaires. L'animal peut aussi avoir tendance à tourner en rond. Certains animaux peuvent être apathiques, refuser de manger, haleter et être nauséeux.
À ce stade, beaucoup de propriétaires croient que leur animal a eu un accident cérébrovasculaire ou une hémorragie cérébrale, et ils redoutent le pire. Il est arrivé que des propriétaires fassent euthanasier leur animal, croyant que le pronostic était sombre et que la situation sans espoir. Toutefois, les animaux atteints du s.v.i., même s'ils sont parfois désorientés et angoissés, ne souffrent pas et l'euthanasie non justifiée. Il n'y a généralement pas de rechute.
Il n'existe pas de traitement pour cette maladie et il ne semble pas qu'il y en ait besoin, car la grande majorité des animaux se rétablissent d'eux-mêmes. Dans certains cas, le seul signe clinique qui persiste est une légère inclinaison de la tête. Au besoin, le traitement de soutien consiste à prévenir les blessures que l'animal pourrait se faire et veiller à ce qu'il se nourrisse bien. Si votre chien présente des symptômes de cette maladie, consultez immédiatement un vétérinaire afin qu'il confirme le diagnostic. 
Ano /margo 
Corgi News, décembre 2008 


19/09/2016


Le PKD (polykystose Rénale) :

Le pkd (Polykystose Rénale) :

- Définition : la polykystose rénale (PKR) ou Polykystic Kidney Disease (PKD) est une maladie génétique fréquente chez différentes races de chats, notamment le Persan et les races apparentées. Les signes cliniques correspondent à ceux d'une insuffisance rénale chronique : dépression, léthargie, perte d'appétit voire anorexie, vomissements, polyurie (augmentation anormale du volume des urines), polydipsie (soif excessive), perte de poids. Cette pathologie se traduit par le développement progressif de kystes dans les reins, par la destruction du tissu rénal, par une insuffisance rénale pouvant provoquer la mort prématurée de l'animal. Le rythme de croissance des kystes rénaux est très variable d'un chat à l'autre. Le dysfonctionnement rénal apparaît alors plus ou moins tardivement entre 2 et 10 ans avec une moyenne à 7 ans. 
Un chat touché par la PKD peut vivre de nombreuses années sans montrer aucun signe clinique.

Races concernées : cette anomalie génétique responsable de la PKD a été découverte chez trois races en Europe : le Persan, l'Exotic Shorthair et le British Shorthair. Les races susceptibles de développer la PKD (à plus ou moins grande échelle, selon leur degré de parenté avec le Persan) ont toutes - de près ou de loin - du sang persan dans leurs origines. Ces races sont dites "apparentées" au Persan. On trouve le Selkirk Rex, le Scottish Fold, le Sacré de Birmanie, le Devon Rex, le Maine Coon, le Norvégien, le Sphynx, le Manx, etc... 

- Comment la Pkd se transmet-elle ? la polykystose rénale est une maladie monogénique (implique un seul gène) et se transmet selon un mode autosomal (non lié au sexe) dominant

Trois situations sont possibles : 

* le chat porte deux copies normales du gène : il ne développe pas la maladie et ne transmet pas l'anomalie génétique à sa descendance; il est sain génétiquement.

* le chat porte une copie normale et une copie défectueuse du gène (mutation responsable de la maladie) : il développe la maladie plus ou moins précocement et transmet l'anomalie génétique à la moitié de sa descendance.

* aucun chat portant deux copies défectueuses du gène n'a été observé à ce jour ; il semble que cet état soit létal durant le développement embryonnaire.

Conclusion : 2 chats indemnes de PKD ne donneront naissance qu'à des chatons sains, non porteurs de la maladie. Les chats atteints de PKD ont tous - au moins - un parent touché par la maladie.

Liens : antagene

attention.gif

Attention, malheureusement, il n'y a pas que le pkd 1 comme pathologie qui peut donner des kystes sur les reins. D'autres pathologies peuvent en être responsables et seule une échographie (car la configuration des kystes sur les reins pour la pkd 1 est bien spécifique) et un test adn (si le chat n'a jamais été testé) peuvent confirmer ou pas qu'il s'agit bien de la pkd 1 (la palpation des reins seule peut confirmer la présence des kystes mais en aucun pas établir le diagnostic de la maladie pkd 1).    

Depuis ses débuts,  la chatterie des Douceurs de Perse a fait le choix de faire tester par adn tous les matous qui ne sont pas nés à la chatterie. Tous l'ont été par le laboratoire antagene pour la plupart, par génindex pour Elvis. Elfy des Lumières Divines, Ebène de la Ronde des Chats, Elvis des Minous de Cathou, Early des Perles de Perse, Flocon de France, Ella Elle A de Royal Idéal, ... tous ont été testé alors que j'avais pour la plupart, déjà, la photocopie du test pkd par adn de leur père et de leur mère .... Ils ont été testé pas par manque de confiance envers leurs éleveurs (j'avais la photocopie des tests négatifs des 2 parents donc aucune surprise à ce niveau) mais pour rassurer surtout les acquéreurs des petites Douceurs. Je n'ai jamais eu aucun matou, né en dehors de la chatterie, positif. Ces résultats sont bien entendus disponibles pour tous ceux qui le souhaitent.

Chaque petite Douceur adoptée repart donc avec, dans son dossier, la photocopie des tests pkd négatifs par adn de ses parents

J'ai fais aussi tester certains de mes petits stérilisés pour lesquels je n'avais aucun papier comme Chanel ou Duchesse. Tout simplement parce s'ils avaient été positifs, une alimentation adaptée et des contrôles réguliers auraient été nécessaires. Bien heureusement, ils se sont révélés négatifs!!!!!


19/09/2016


Thon et crevettes, attention danger!!!!

Thon et crevettes, attention, danger pour vos matous!!!

Contrairement à ce que l'on croit, le thon et les crevettes ne sont pas bons pour la santé de vos petits compagnons. Trop salés, ils peuvent provoqués des cystites, infections urinaires et autres .... A lire l'article ci-dessous très instructif je trouve, un grand merci à Marie-Christine pour ce lien!!!!!!!! 

" Crevettes et thon, attention danger!!!!"


19/09/2016