Chatterie des Douceurs de Perse :

Chatterie des Douceurs de Perse :

Le PKD (Polykystose Rénale)

Le pkd (Polykystose Rénale) :

- Définition : la polykystose rénale (PKR) ou Polykystic Kidney Disease (PKD) est une maladie génétique fréquente chez différentes races de chats, notamment le Persan et les races apparentées. Les signes cliniques correspondent à ceux d'une insuffisance rénale chronique : dépression, léthargie, perte d'appétit voire anorexie, vomissements, polyurie (augmentation anormale du volume des urines), polydipsie (soif excessive), perte de poids. Cette pathologie se traduit par le développement progressif de kystes dans les reins, par la destruction du tissu rénal, par une insuffisance rénale pouvant provoquer la mort prématurée de l'animal. Le rythme de croissance des kystes rénaux est très variable d'un chat à l'autre. Le dysfonctionnement rénal apparaît alors plus ou moins tardivement entre 2 et 10 ans avec une moyenne à 7 ans. 
Un chat touché par la PKD peut vivre de nombreuses années sans montrer aucun signe clinique.

Races concernées : cette anomalie génétique responsable de la PKD a été découverte chez trois races en Europe : le Persan, l'Exotic Shorthair et le British Shorthair. Les races susceptibles de développer la PKD (à plus ou moins grande échelle, selon leur degré de parenté avec le Persan) ont toutes - de près ou de loin - du sang persan dans leurs origines. Ces races sont dites "apparentées" au Persan. On trouve le Selkirk Rex, le Scottish Fold, le Sacré de Birmanie, le Devon Rex, le Maine Coon, le Norvégien, le Sphynx, le Manx, etc... 

- Comment la Pkd se transmet-elle ? la polykystose rénale est une maladie monogénique (implique un seul gène) et se transmet selon un mode autosomal (non lié au sexe) dominant

Trois situations sont possibles : 

* le chat porte deux copies normales du gène : il ne développe pas la maladie et ne transmet pas l'anomalie génétique à sa descendance; il est sain génétiquement.

* le chat porte une copie normale et une copie défectueuse du gène (mutation responsable de la maladie) : il développe la maladie plus ou moins précocement et transmet l'anomalie génétique à la moitié de sa descendance.

* aucun chat portant deux copies défectueuses du gène n'a été observé à ce jour ; il semble que cet état soit létal durant le développement embryonnaire.

Conclusion : 2 chats indemnes de PKD ne donneront naissance qu'à des chatons sains, non porteurs de la maladie. Les chats atteints de PKD ont tous - au moins - un parent touché par la maladie.

Liens : antagene

attention.gif

Attention, malheureusement, il n'y a pas que le pkd 1 comme pathologie qui peut donner des kystes sur les reins. D'autres pathologies peuvent en être responsables et seule une échographie (car la configuration des kystes sur les reins pour la pkd 1 est bien spécifique) et un test adn (si le chat n'a jamais été testé) peuvent confirmer ou pas qu'il s'agit bien de la pkd 1 (la palpation des reins seule peut confirmer la présence des kystes mais en aucun pas établir le diagnostic de la maladie pkd 1).    

Depuis ses débuts,  la chatterie des Douceurs de Perse a fait le choix de faire tester par adn tous les matous qui ne sont pas nés à la chatterie. Tous l'ont été par le laboratoire antagene pour la plupart, par génindex pour Elvis. Elfy des Lumières Divines, Ebène de la Ronde des Chats, Elvis des Minous de Cathou, Early des Perles de Perse, Flocon de France, Ella Elle A de Royal Idéal, ... tous ont été testé alors que j'avais pour la plupart, déjà, la photocopie du test pkd par adn de leur père et de leur mère .... Ils ont été testé pas par manque de confiance envers leurs éleveurs (j'avais la photocopie des tests négatifs des 2 parents donc aucune surprise à ce niveau) mais pour rassurer surtout les acquéreurs des petites Douceurs. Je n'ai jamais eu aucun matou, né en dehors de la chatterie, positif. Ces résultats sont bien entendus disponibles pour tous ceux qui le souhaitent.

Chaque petite Douceur adoptée repart donc avec, dans son dossier, la photocopie des tests pkd négatifs par adn de ses parents

J'ai fais aussi tester certains de mes petits stérilisés pour lesquels je n'avais aucun papier comme Chanel ou Duchesse. Tout simplement parce s'ils avaient été positifs, une alimentation adaptée et des contrôles réguliers auraient été nécessaires. Bien heureusement, ils se sont révélés négatifs!!!!!


Aucun article